Mises à jour

Cet article a été publié en septembre 2009 et mis à jour à plusieurs reprises.

— Mise À Jour du 25 Janvier 2013 —-
WordPress 3.5.1 est sorti il y a quelques jours, vous aurez plaisir à savoir que ce guide sur le référencement naturel de WordPress est toujours d'actualité. Bonne lecture.
Sachez que nous avons également ouvert un site 100 % affiliation WordPress, WP-Freemium.com. Découvrez-y une sélection de Thèmes WordPress pro et plugins WordPress pro régulièrement mise à jour.

—- Mise À Jour du 15 Janvier 2012 —
Depuis la rédaction de ce billet à succès, WordPress à connu bon nombre de mises à jour. Nous en sommes aujourd'hui à la version 3.3.1 et pourtant, ce billet est toujours d'actualité pour optimiser le référencement de votre blog WordPress 3.3. Alors n'hésitez pas à vous plonger dans sa lecture, qui fera de votre WordPress une formule 1 du référencement.

—– Mise À Jour du 24 Novembre 2011 —-
Nous venons de publier un Guide WordPress SEO by Yoast, qui devrait vous intéresser.

—– Mise À Jour du 22 Novembre 2011 —–
Le référencement est toujours en mouvement, WordPress aussi. Pour tenir compte des dernières nouveautés en termes de référencement, nous venons de mettre à jour notre Guide Complet pour Optimiser votre référencement sous WordPress avec l'ajout d'une catégorie Schema.org pour le référencement sémantique de votre WordPress, dans la partie Le Web Sémantique et WordPress.
Si schema.org ne vous dit rien, lisez cet article sur Schema.org et le référencement sémantique.

I. Les techniques d'optimisation de base

Tel quel, WordPress est un système déjà très optimisé pour le référencement et fait un grand travail en permettant à chaque page d'être indexée, bien mieux que le font la plupart des autres CMSContent Management System. Mais, pour en tirer le meilleur parti, il y a certaines choses à mettre en place.

I-A. Les permaliens

La première des choses à changer est la structure de vos permaliens. Sous WordPress 3.3.1, vous trouverez les permaliens sous la partie Réglages -> Permaliens.
La valeur par défaut est ?p=, mais je préfère utiliser aussi bien /%postname%/ que /%category%/%postname%/. Pour mettre en place une des deux options, changez la « Structure personnalisée » en y insérant la variable adéquate.

Image non disponible

Une fois que vous avez fait cela, installez ce plugin de redirection et assurez-vous que sous Outils -> Redirection -> options, l'option de surveillance des URL soit bien à Articles modifiés ainsi que Surveiller les nouveaux articles. Maintenant, vous avez des URL qui sont « SEO Friendly » et en plus, vous n'avez plus à vous soucier de vos anciennes URL et des conséquences du changement sur votre référencement, tout se fait tout seul !

Avec les www ou sans les www, à vous de voir

Une autre chose à configurer tout de suite, avoir un blog avec les www ou sans. Faites un choix et tenez-vous-y, n'activez pas le support des deux, car certains moteurs de recherche verraient cela comme du contenu dupliqué.

Stopword dans les URL

Maintenant, la dernière chose à faire est d'utiliser vos permaliens pour optimiser votre référencement avec WordPress. Pour cela installez SEO Slugs et modifiez le fichier seo_slugs.php par ce fichier avec les stopword francisés.

SEO Slugs retirera automatiquement tous les stopwords des URL de vos billets augmentant ainsi votre référencement. Si vous utilisez une autre langue que le français ou l'anglais, vous trouverez une liste des stopwords en Catalan · Tchèque · Danois · Allemand · Hongrois · Italien · Norvégien · Polonais · Portugais · Espagnol · Turc.

I-B. Optimisez vos titres pour le référencement

Par défaut, le titre pour vos billets est « Titre Blog >> Archive Blog >> Titre enrichi aux mots clés ». Pour que votre blog WordPress ait le trafic qu'il mérite, il faudrait inverser le sens et cela pour deux raisons :

  • les moteurs de recherche donnent un poids plus important aux mots en première position, donc si vos mots clés sont en première position de vos titres, vous avez plus de chance d'être encore un peu mieux référencé ;
  • les personnes parcourant les résultats des moteurs de recherche voient les premiers mots… en premier ! Donc si vos mots clés sont au début de vos billets, vous augmentez le nombre de clics potentiels.

Pour plus de précision sur la façon de faire d'excellents titres pour vos billets, lisez cet article de Aaron Wall, Google & SEO Friendly Pages Titles. L'auteur de l'article préfère quant à lui utiliser HeadSpace, rendant les choses plus faciles. Dans un premier temps, assurez-vous que dans votre header.php, l'appel de la fonction wp_title(); ait bien deux apostrophes comme cela wp_title('');, cela vous permettra d'avoir un parfait contrôle sur l'affichage de vos titres notamment sur les séparateurs qui peuvent être embêtants.

Image non disponible

Pour les autres pages, l'auteur a la configuration suivante :

  • billets / pages : %%Title%% - Nom du blog ;
  • catégories : %%category%% Archives %%page%% - Nom du blog ;
  • tags : %%tag%% Archives %%page%% - Nom du blog ;
  • archives : Archives du blog %%page%% - Nom du blog.

HeadSpace vous permet en plus d'optimiser chacun des titres de vos billets, en outrepassant la configuration commune de HeadSpace. De cette manière, vous avez un parfait contrôle du titre de vos billets et cela vous assurera qu'ils vous aident dans votre référencement de manière active.

I-C. Optimisez vos descriptions

Donnez à chacune de vos catégories une description décente et utilisez HeadSpace pour qu'il ajoute cette description dans la balise <meta />. Faites cela en ajoutant %%category_description%% dans le champ description. Après cela, faites la même chose mais pour les billets et pages que vous voudrez voir bien référencés. La description a une fonction très importante : être attrayante pour que les gens cliquent. Soyez donc bien sûr que la description soit en harmonie avec le contenu de votre page et faites en sorte qu'il capte l'attention de la personne effectuant des recherches.

Descriptions automatiques

Pour ma part, je pense que les générateurs de descriptions automatiques sont vraiment des conneries, car la plupart de ces plugins ne font que reprendre soit les premières phrases de vos billets, souvent des phrases d'introduction qui n'ont rien à voir avec le contenu de vos billets, soit une phrase contenant certains mots clés qu'il peut être une erreur d'utiliser comme phrase de description. Ainsi, la seule façon correcte d'écrire une description est de la faire soi-même et si vous pensez toujours à utiliser la description automatique… ne faites rien et laissez le moteur de recherche faire son travail. Ainsi, si vous n'utilisez pas la balise <meta /> de description, le moteur de recherche trouvera tout seul les mots clés de votre page et les mettra automatiquement en caractère gras sur un mot ou deux dans les résultats.

Automatiser vos descriptions est un raccourci que ne connaît pas une bonne stratégie de référencement.

I-D. Optimisez le lien « lisez-en plus »

Une nouvelle option que vous apporte HeadSpace est de vous permettre de personnaliser le lien « lisez-en plus » de l'extrait de vos billets. Ainsi, vous pourrez remplacer le lien par défaut et en avoir un qui vous aide dans votre référencement et soit plus attrayant pour vos lecteurs. C'est grâce à de petites choses comme celles-ci que vous donnerez le meilleur de votre blog WordPress.

I-E. Optimisez vos images

Une partie souvent négligée lorsque l'on parle de référencement sous WordPress est la façon de gérer les images. En faisant des choses simples comme écrire de bons attributs alt pour les images ainsi qu'en réfléchissant bien sur le nom que vous leur donnerez, vous pourrez certainement obtenir un petit plus au niveau du trafic grâce au moteur de recherche d'images. En plus, ce qui n'est pas la moindre des choses, vous augmentez votre accessibilité à toutes les personnes qui utilisent un lecteur braille, leur donnant un sens à une image qu'ils ne peuvent pas voir. Pour en apprendre plus sur l'accessibilité lisez cet article.

Vous devez donc maintenant écrire de bons titres et attributs alt pour chacune de vos images. Cependant, si vous n'avez pas le temps pour cela, un plugin peut vous aider à le faire. Il s'agit de SEO Friendly Images, qui mettra automatiquement le titre du billet ou le nom de l'image dans l'attribut alt.

II. Optimisation des templates

II-A. Fil d'Ariane

Vous voulez ajouter un fil d'Ariane à vos billets et pages ? Mais si, vous savez, le fil d'Ariane, ce sont des liens qui permettent au visiteur de savoir où il se situe dans votre arborescence. Généralement situé au-dessus, le fil d'Ariane ressemble à cela "Accueil > Articles > [Yoast] Guide complet pour maximiser votre référencement sous WordPress". Le fil d'Ariane est bon pour deux choses :

  • il permet à vos lecteurs de naviguer facilement dans votre site ;
  • il permet aux moteurs de recherche de déterminer plus aisément votre arborescence.

Votre fil d'Ariane doit pointer sur votre page d'accueil ainsi que sur la catégorie du billet. Si votre billet se trouve dans deux sections, chose que je déconseille, il faudra choisir ! Pour avoir un fil d'Ariane sous WordPress, installez ce plugin et adaptez votre thème.

Vous aussi vous aimeriez voir votre fil d'Ariane bien repris par Google comme ici avec la catégorie Référencement directement sous le lien menant à ce billet sur le Référencement WordPress :

Image non disponible

Rendez-vous à la partie Se Préparer pour le web Sémantique avec WordPress.

II-B. Tête de chapitre

Bien que la plupart des thèmes pour WordPress les gèrent correctement, assurez-vous que vos titres de billets soient bien à H1 et rien d'autre. Votre nom de blog doit figurer en H3 sur la page d'accueil et ne pas excéder H2 dans un billet, une page ou une catégorie. Ces options sont facilement éditables dans les templates post.php et page.php. Pour en savoir plus sur l'importance de bien utiliser les balises d'en-tête, lisez l'article Semantic HTML and SEO.

II-C. Nettoyez votre code

Tout le JavaScript ainsi que les CSS contenus dans vos templates doivent être mis dans un fichier externe. Gardez vos templates propres, cela ne fera pas de mal à votre référencement et en plus, cela assurera à vos visiteurs de pouvoir mettre en cache ces éléments lors de la première connexion ainsi qu'aux moteurs de recherche de ne pas avoir à les télécharger à chaque appel de page.

II-D. La vitesse de chargement de vos pages

Un point important sur le nombre de pages qu'un moteur de recherche va indexer par jour est la vitesse de chargement de vos pages. Vous pouvez faire deux choses pour optimiser la vitesse de chargement de votre WordPress.

  1. Optimisez vos templates pour qu'il y ait le moins d'appel à la base de données possible. Pour en savoir plus, lisez cet article sur comment accélérer et nettoyer son WordPress.
  2. Installez un système de mise en cache. L'auteur nous recommande chaudement WP-Super-Cache. Bien que la configuration ne soit pas aisée, il devrait faire décoller la vitesse de votre site.

De plus, soyez averti que sous-payer pour votre hébergement n'est pas forcément une bonne chose. Si vous voulez que vos actions soient couronnées de succès ou que votre blog supporte une charge importante, trouvez un bon prestataire tel OVH.

II-E. Pensez à nouveau votre barre latérale

Avez-vous vraiment besoin de relayer tous les sites internet de vos ami(e)s au travers de votre blogroll ? Ou peut-être votre liste est-elle juste trop grande pour être affichée sur votre page d'accueil ? Google et les autres moteurs de recherche, ces derniers temps, réduisent le poids des pages contenant beaucoup de liens, donc vous ne faites aucune faveur à vos amis en les affichant ainsi et vous ne faites de bien ni à vos pages ni à votre site. En effet, vous donnez envie à vos lecteurs de cliquer sur des liens qui pointent hors de votre site alors que vous préféreriez qu'ils se baladent dans le vôtre, non ?

La même chose se passe pour les moteurs de recherche : sur un billet simple, ces liens ne seront pas forcément corrélés à votre billet et cela n'aidera pas à votre référencement. Une seule chose à faire, les supprimer. Mettez-en certains dans un widget et pour les autres, faites-vous une page spécialement dédiée.

III. Techniques avancées d'optimisation pour WordPress

Une fois que toutes les modifications de base ont été faites, vous trouverez que tout ce qui reste à faire peut se réduire à une seule chose, le contenu en double. Tel quel, WordPress est livré avec différentes façons de classer votre blog :

  • par date ;
  • par catégories ;
  • par mots clés.

En outre, ces liens sont tous présents dans toutes les pages de votre site en commençant par la page d'accueil. Enfin, chaque auteur a sa propre archive, sous l'arborescence /author/, contribuant pleinement au dédoublement du contenu.

En résumé, cela signifie que dans le pire des scénarios, un billet est disponible à cinq endroits autres que celui où il devrait apparaître. Nous allons nous débarrasser de tout ce contenu en double en permettant aux robots de continuer à voir ces pages, mais pas de les indexer et ainsi nous résoudrons les problèmes liés.

III-A. Noindex, follow sur vos pages d'archives

Installez le plugin robots meta et assurez-vous que sa configuration empêche bien l'indexation de vos archives :

Image non disponible

Maintenant, les moteurs de recherche vont suivre tous les liens de vos archives mais ne les afficheront pas dans l'index. Tout le monde n'est pas d'accord avec cette façon de faire, d'autres préfèrent mettre un extrait de chacun des billets dans les pages d'archives. Cela fonctionne aussi mais je pense que les retirer complètement est la meilleure façon de faire.

III-B. Désactivez les archives non essentielles

Si votre blog est celui d'un seul auteur, ou si vous pensez que vous n'aurez pas besoin d'archives, utilisez le plugin Robot Meta pour désactiver l'archivage. De plus, si vous ne pensez pas utiliser le tri par date, désactivez-le. Même si vous n'utilisez pas ces archives dans vos templates, un jour quelqu'un risquera de faire un lien dessus et mettra ainsi à plat votre stratégie de référencement…

III-C. Pagination

Troisième étape, maintenant vous allez devoir vous assurer que si un robot d'indexation passe dans vos catégories, qu'il puisse accéder correctement à tous les billets de cette catégorie. Autrement, si vous avez une catégorie bien fournie en billets, un robot aura à remonter 10 pages plus haut afin de trouver un de vos super, mais vieux, billet…

Une façon de résoudre ce problème de référencement et d'utilisabilité est d'installer le plugin SEO Pager Enhanced.

III-D. Nofollow sur les liens inutiles

Une autre étape simple pour augmenter votre référencement est d'arrêter de faire un lien sur vos pages d'administration sur toutes vos pages. La même chose est valable pour les flux RSS, vos souscriptions par mail, etc. Robot meta permet de personnaliser cela en ajoutant un lien noFollow.

III-E. Se Préparer pour le Web Sémantique avec WordPress

-- Ajout de la catégorie le 22 novembre 2011 --

Un grand pas a été franchi par Google, Bing et Yahoo! en mettant en place la norme schema.org pour l'indexation du Web sémantique, il faut en profiter pour mettre à jour nos connaissances et nos WordPress.

WordPress possède bien entendu un plugin pour la mise en place de schema.org sur votre site, schemaforwordpress. Voila pourquoi il est important de faire reposer le cœur de son système sur de l'open source, pas besoin d'attendre que l'éditeur daigne faire une mise à jour et peut-être vous faire perdre un temps précieux car il n'aura pas vu l'urgence d'implémenter cette fonction plutôt qu'une autre.

L'utilisation de schema.org vous permet d'obtenir, par exemple, une reprise de votre fil d'Ariane dans les résultats Google, ce qui est plutôt sympathique.

Image non disponible

IV. Changer votre arborescence pour un meilleur référencement

IV-A. C'est dans les vieux pots qu'on fait la meilleure soupe

Si un billet de votre blog commence à devenir incroyablement populaire et qu'il commence à se placer sur de beaux mots clés, vous pouvez faire la chose suivante :

  • concevez une nouvelle page avec du contenu mis à jour et plus important ;
  • changez le nom de votre ancien billet ;
  • publiez le nouveau billet sous l'URL de l'ancien (ou vous pouvez voir comment mettre en place des redirections 301 avec Apache) ;
  • envoyez un message à tous ceux ayant fait un lien vers l'ancien billet pour leur dire que le contenu a été mis à jour ;
  • attendez que de nouveaux liens se constituent ;
  • vous pourrez être encore mieux référencé sur ce billet que maintenant :
    • en ayant plus de contrôle sur la densité des mots clés ;
    • encore plus de liens pointeront vers cet article ;
    • la capacité à conserver un article à jour vous assure d'un bon contenu ainsi que d'un bon référencement.

Certains diront qu'une simple redirection aura le même effet. C'est exact à un détail près : vos commentaires. Ils seront tous perdus avec cette technique, ce qui, pour moi, est un signe de manque de respect pour ses contributeurs.

IV-B. Billets relatifs

Une manière de permettre aux moteurs de recherche de facilement accéder à votre ancien contenu et d'augmenter les capacités de référencement WordPress est d'utiliser un plugin pour afficher les billets relatifs à celui en cours de lecture. Il y a des centaines de plugins qui font cela, pour ma part, j'ai choisi Linkwithin. Très sympa, il vous permet d'avoir vos billets relatifs en « miniature ». Moins sympa, c'est un serveur externe qui trouve les bons liens et les bonnes images. En attendant que cela soit fait par un plugin en local, j'ai opté pour cette solution.

V. Optimisation de vos conversions

Beaucoup de blogueurs pensent que parce qu'ils ont justement un blog, ils n'ont pas besoin d'optimiser quoi que ce soit. Cela est bien sûr faux ! Que pensez-vous qu'il soit le plus difficile : avoir un lien d'une personne qui a l'habitude de lire votre blog ou bien d'obtenir un lien dès la première visite de la personne ? Obtenir un lien dès la première visite est bien entendu bien plus ardu et c'est pourquoi il vous faut optimiser certaines choses.

L'optimisation de vos conversions fait partie de ces choses et est essentielle. C'est pourquoi il vous faut tester vos call to actions souvent, pour que plus de personnes s'inscrivent soit par flux RSS soit par mail.

Une chose qui me semble très importante et pour beaucoup d'autres blogueurs également, est d'utiliser un gros bouton pour souscrire au flux RSS ou aux mails.

Un autre point sur lequel il faut faire attention : quand vos lecteurs auront-ils envie de s'abonner à votre blog ? Lorsqu'une personne vient de terminer un article et qu'elle l'a vraiment aimé, elle sera certainement très encline à s'inscrire à votre site. C'est la raison pour laquelle de plus en plus de blogs mettent un lien en fin d'article pour s'abonner au flux RSS du site.

Un autre bon moyen pour que les gens s'inscrivent est lorsqu'ils laissent un message pour la première fois. Pour cela, un excellent plugin existe Comment Relish. Voilà qui nous permet d'introduire la suite…

VI. Optimisation des commentaires

Les commentaires sont l'un des aspects les plus importants sur un blog. Ils ne sont pas juste beaux parce qu'on vous dit combien vous êtes spécial, ou que vous avez fait une erreur, ou quoi que ce soit d'autre. La plupart d'entre eux sont beaux car ils montrent un engagement. Et l'engagement est un des facteurs les plus importants pour qu'une personne fasse un lien vers vous. Laisser un commentaire montre donc l'engagement du lecteur et en plus il ouvre la conversation, répondez et ainsi vous construirez une relation.

VI-A. Comment faire pour que les gens laissent un commentaire

La façon la plus simple pour qu'une personne fasse quelque chose est de le lui demander ! Écrivez dans un style engagé et engageant et demandez à vos lecteurs leurs opinions, leurs ressentiments par rapport à votre histoire…

Une autre chose importante est votre lien vers vos commentaires. Est-ce qu'un lien « Aucun commentaire » ou « Aucun commentaire, le vôtre est le bienvenu » fait une différence pour vous ? Vous pouvez réaliser pareil changement en ouvrant votre index.php, puis en recherchant l'appel de la fonction comments_popup_link() et en effectuant vos changements.

VI-B. Attachez-vous à vos commentateurs

Une chose à faire est de remercier les personnes vous laissant un commentaire. Alors pas à chaque fois, car cela risquerait de les embêter, mais le faire la première fois est une bonne chose.

Justin Shattuck pense la même chose et a créé le plugin Comment Relish, que j'ai déjà mentionné, qui envoie un message lorsqu'une personne a fait son premier commentaire. Ce mail est un message que vous pouvez personnaliser, avec par exemple votre lien RSS ou un lien pour s'abonner à votre newsletter.

Une autre option existe, pouvant paraître un peu moins intrusive, est d'installer le plugin Comment Redirect. Ce plugin vous permettra de rediriger les personnes ayant laissé un commentaire pour la première fois vers une page de remerciement.

VI-C. Gardez les gens dans la conversation

Maintenant que des personnes ont rejoint la conversation sur votre blog, il faut s'assurer qu'ils y restent. Pour cela, il vous faudra installer le plugin Subscribe to comments, qui permettra aux personnes ayant laissé un message de s'abonner au fil de commentaires comme ils le feraient sur un forum. Ils recevront un mail à chaque fois qu'un nouveau commentaire sera ajouté. De cette manière, vous conserverez le fil des commentaires et peut-être que vos lecteurs apporteront un nouvel angle de lecture à vos billets.

VII. Optimisation « hors ligne »

Si vous avez suivi tous les conseils pour optimiser le référencement de votre blog WordPress, alors il y a de fortes chances que vous réussissiez aussi bien comme blogueur que sur les moteurs de recherche. Maintenant, la dernière étape. Même si elle parait simple, il n'en est rien. Allez dehors et parlez à des personnes réelles.

VII-A. Suivez vos commentateurs

Un nouveau mouvement est né sur le net qui se nomme « Tu commentes, je te suis ». Le but est de retirer l'attribut noFollow des commentaires afin de « récompenser » ceux qui en laissent un. Je suis d'accord avec cela… mais une fois que votre blog sera bien référencé, vous devrez faire face à une montagne de spams. Ce que je préconise pour éviter cela est de réellement suivre ceux laissant un commentaire ! Allez sur leur site et laissez un commentaire sur un de leurs articles qui soit bon et perspicace. Cela vous fera gagner en respectabilité.

Si vous pensez que c'est une charge impossible de travail, réalisez que moins de 1 % de vos lecteurs vous laissera un commentaire. C'est un groupe de personnes auquel il faut vraiment faire attention, ne l'oubliez pas.

VII-B. Utilisez Twitter

Twitter est un moyen cool de faire du micro-blogging / de la discussion / ou comme vous voudrez l'appeler. Presque tous les gens « cool » sont dessus et ils lisent plus souvent leurs tweets que leurs mails, si bien entendu vous savez comment les joindre par mail.

Pour démarrer, vous pouvez utiliser WordTwit ou Twitter Tools qui feront paraître tous vos derniers billets sur Twitter, vous offrant la chance de pouvoir avoir de nouveaux lecteurs. Les gens se sentent même encore mieux lorsqu'ils peuvent laisser leurs commentaires sur Twitter, ce qui fera naître de nouvelles conversations.

VII-C. Trouvez des blogs en relation avec le vôtre et travaillez-les

Si vous voulez vraiment être bien positionné sur certains mots clés, allez sur Google Recherche de blogs et regardez lesquels se positionnent dans les 10 premiers pour ces mots clés. Lisez ces blogs et mettez-vous à poster des commentaires instructifs, suivez ces billets en postant sur votre blog et en vous y référant dans vos commentaires sur leurs blogs. En un mot, communiquez ! Le seul moyen d'obtenir les liens qui comptent pour le référencement est de faire partie de la communauté en question !

VIII. Conclusion

Ce guide sur l'optimisation de votre référencement WordPress vous a fourni beaucoup d'outils que vous pourrez mettre en place sur votre blog. Cela va des astuces techniques, aux astuces pour optimiser vos conversions, en passant par des astuces pour votre contenu et encore pas mal de choses entre tout cela ! S'il ne devait y avoir qu'une chose à retenir, si vous voulez bien vous positionner sur des mots clés hautement compétitifs, c'est de faire plus que simplement écrire un blog.

Si vous aussi vous avez des astuces pour optimiser votre blog sous WordPress, partagez-les en laissant un commentaire : Commentez Donner une note à l'article (0)

Remerciements

Cet article a été publié avec l'aimable autorisation de Sébastien Grillot. L'article original (Guide complet pour optimiser votre référencement sous WordPress) peut être vu sur le blog d'Inside da Web.